Chirurgie des paupières

Lésions et tumeurs palpébrales

Des lésions ou tumeurs palpébrales de natures très variées peuvent apparaître ou se former sur les paupières, tout au long de la vie.

Le plus important est de savoir repérer au plus vite les lésions potentiellement malignes ou évolutives afin de les traiter sans délai.

Les tumeurs bénignes sont heureusement beaucoup plus fréquentes que les malignes. Elles ne présentent pas de danger majeur mais peuvent devenir inesthétiques voir gênantes en fonction de leur localisation et de leur taille.

Certaines tumeurs peuvent également être inflammatoires et provoquer des douleurs localisées.

Parmi les tumeurs bénignes les plus fréquentes, nous pouvons citer en particulier le chalazion, qui est un kyste formé aux dépens d’une glande intra-palpébrale (glande de Meibomius) et qui évolue en deux phases inflammatoire puis enkystée fibrotique.

Le traitement initial est médical par applications de compresses chaudes et d’une pommade anti-inflammatoire mais en cas de persistance d’un kyste, une chirurgie d’exérèse peut s’avérer nécessaire.

Les autres affections bénignes fréquentes sont la kératose séborrhéique, le papillome, l’hydrocystome, le naevus (grain de beauté), l’orgelet etc.

D’une façon générale, les tumeurs bénignes responsables d’une gêne peuvent bénéficier d’un geste d’exérèse, soit chirurgical, soit au laser argon. Il s’agit de traitements simples et rapides pouvant être réalisés sous anesthésie locale, lors d’une consultation au centre ophtalmologique.

Les tumeurs malignes concernent généralement les cancers de la peau qui peuvent apparaître sur la peau des paupières comme sur le reste du corps et parfois même sur la conjonctive de l’œil.
Ces lésions sont favorisées par certains paramètres comme une exposition solaire chronique, le tabagisme, l’immunodépression ou encore un antécédent personnel de cancer cutané.

Il existe différents types de tumeurs malignes des paupières avec différents niveaux de gravité (carcinome basocellulaire, carcinome épidermoïde, mélanome etc.).
Dans tous les cas il est primordial de poser un diagnostic juste et précis au plus vite afin de démarrer la prise en charge.

La première étape consistera toujours en une chirurgie d’exérèse avec des marges de sécurité et analyse histologique (anatomie pathologique) des tissus réséqués pour obtenir un diagnostic de certitude précis du type de lésion.

La chirurgie de reconstruction de la paupière pourra se faire soit dans le même temps chirurgical, soit à distance, selon le type de lésion suspecté.

Les techniques de reconstructions sont nombreuses et toujours adaptées au cas par cas, notamment en fonction de la perte de substance initiale.

 

Consultez aussi :

RENDEZ-VOUS

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes ?

NOUS TROUVER

Nos équipes vous accueillent au :

101 Rue Marietton - 69009 Lyon

Du lundi au Samedi de 9h à 17h30

Tél: 04 28 29 17 17

contact@ophtalyon.fr

Transports en commun:

Métro - Valmy (ligne D)
Bus - Les Roches (ligne 66)
Bus - Marietton - S. Apollinaire (lignes 19 et 3)

Informations pratiques

- Au RDC
- Accès handicapé

Parking public

33 Rue Saint-Simon, Lyon

Information

Follow by Email
Facebook
LinkedIn
Instagram
error: Content is protected !!