Pathologies oculaires

Le kératocône

De quoi s’agit’il ?

 


Le kératocône est une pathologie oculaire dégénérative, non inflammatoire et progressive de la cornée. Il se caractérise par un amincissement et un bombement excessif de la cornée, souvent dans sa partie inférieure, et entraînant l’apparition d’un astigmatisme irrégulier et d’une ectasie.

 

Le bombement de la cornée vers l’avant peut également donner l’impression d’une fausse myopie évolutive.

 

L’origine est multifactorielle et encore inconnue à ce jour. Sur un probable terrain génétique prédisposée, la composition du collagène cornéen des patients atteints de kératocône est pathologique avec une résistance diminuée. L’application d’un stimuli extérieur sur la cornée (frottement oculaire, appui prolongé lors du sommeil) entraîne une déformation progressive de celle-ci qui ne retrouve jamais sa position de départ.

 

Il est admis aujourd’hui que les frottements oculaires sont à la base du caractère évolutif de la maladie. Sans savoir si ils sont juste un facteur aggravant ou un véritable facteur déclenchant, l’arrêt des frottements est le premier traitement efficace contre l’évolution de ce dernier.

 

Si, malgré l’arrêt des frottements, le kératocône est toujours évolutif, un traitement stabilisateur appelé Cross Linking (CXL) peut être proposé. Ce traitement consiste, après imprégnation du stroma cornéen par de la Riboflavine, à projeter des UVA sur la surface du stroma afin de créer de nouvelles liaisons covalentes et ainsi améliorer la rigidité et la biomécanique de la cornée.





 

Cliniquement :

Lorsqu’il existe un astigmatisme important au test d’autorefractométrie, ou que ce dernier est très asymétrique : il faut alors suspecter un kératocône.

Lorsque la correction de l’astigmatisme par lunettes ne permet pas d’obtenir une bonne acuité visuelle, il faut également suspecter un kératocône.

 

Le diagnostic est topographique : l’analyse de la surface cornéenne, de son épaisseur et de son élévation permet de reconnaître le kératocône et de préciser son stade.

Le suivi doit être rapproché, tous les 6 mois, du diagnostic jusqu’à l’âge de 25/30 ans. Après plusieurs années de suivi, et en l’absence de progression, le suivi peut être espacé.

 

Les traitements pour améliorer l’acuité visuelle dans le cadre d’un kératocône sont :

– La contactologie (lentilles rigides et lentilles sclérales)
Les anneaux intra cornéens, dans le forme débutante et en l’absence de progression
– La greffe de cornée (dans les stades sévères et après échec de la contactologie)

Le centre OPHTA LYON  est  spécialisé dans le suivi et la chirurgie du kératocône.

Il dispose:

 – d’une station de diagnostique complète du kératocône: PENTACAM, ACE (ANTERION) et OCT HELDENBERG.

 – d’un bloc opératoire dédié à la chirurgie du kératocône: CROSS-LINKING et pose des ANNEAUX INTRA-CORNEENS.

 

Consultez aussi :

RENDEZ-VOUS

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes ?

NOUS TROUVER

Nos équipes vous accueillent au :

101 Rue Marietton - 69009 Lyon

Du lundi au Samedi de 9h à 17h30

Tél: 04 28 29 17 17

contact@ophtalyon.fr

Transports en commun:

Métro - Valmy (ligne D)
Bus - Les Roches (ligne 66)
Bus - Marietton - S. Apollinaire (lignes 19 et 3)

Informations pratiques

- Au RDC
- Accès handicapé

Parking public

33 Rue Saint-Simon, Lyon

Information

Follow by Email
Facebook
LinkedIn
Instagram
error: Content is protected !!